Projet associatif 2017-2018


Le contexte actuel

L’organisation administrative locale a évolué sensiblement  avec la création, en janvier 1996, de la Communauté de Communes du Pays de Gex, qui a reçu des communes intégrées la délégation de compétences importantes: eau et assainissement, développement économique et touristique, transport, gestion des déchets…; d’autres domaines sont passés sous la gestion de la communauté en 1997 et 2001 (culture par exemple); et, en 2006, la petite enfance.

Dans un avenir proche, les compétences départementales concernant les loisirs et les sports seront transférées aux intercommunalités. Cette évolution pourrait être une chance pour la MJC de développer ses savoir faire sur l’ensemble du Pays de Gex.

Par ailleurs, en marge du Grand Genève (Projet d’agglomération franco-valdo-genevoise), que la région Rhône-Alpes a reconnu au titre de ses « Grands Projets », un Contrat de développement durable Rhône-Alpes (CDDRA) a été signé entre la région et les élus du territoire pour « développer un projet plus spécifique au Genevois français ». Afin de faire remonter vers ces élus les propositions de la société civile, une instance de concertation, le Conseil local de développement (CLD) du Genevois français a été mis en place. Des MJC de Haute-Savoie en font déjà partie; il est très souhaitable que la MJC de Gex les rejoigne.

A la suite des  élections municipales de 2014, la municipalité de Gex a proposé à la MJC de modifier les termes de la convention qui lie la ville à l’association.

L’évolution porte essentiellement sur le financement des activités :

  1. le secteur « Jeunes » n’est plus financé ; ce qui a entraîné le licenciement de ses deux animateurs
  2. ce ne sont plus des emplois qui seront financés, mais des actions. La conséquence principale est la fragilisation générale des emplois ; par ailleurs, la comptabilité devra évoluer pour permettre l’évaluation précise de chaque action.

Les thématiques du projet

Le projet associatif de la MJC vise à pérenniser les activités actuelles ainsi qu’à fournir des pistes de développement d’activités futures. Ces activités futures doivent ainsi être en accord avec les thématiques que la MJC entend promouvoir.

Ces thématiques sont au nombre de six :

1. Le territoire

Le territoire est la zone géographique où évolue la MJC. Il ne se réduit pas à la seule ville de Gex mais s’étend à l’ensemble du Pays de Gex et, par-delà, à la zone Franco-Valdo-Genevoise.

Découverte et connaissance : La MJC entend jouer un rôle dans la découverte et la connaissance de la richesse de son territoire, de l’histoire de sa diversité, s’adressant tant aux jeunes qu’aux adultes ainsi qu’aux nouveaux arrivants, dans cette zone qui connaît une forte croissance démographique. Cette découverte doit se faire en s’appuyant et en coopérant avec différentes institutions locales : Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura, Parc Naturel du Jura…

Coopération et partage : La MJC est isolée en tant que MJC de l’Ain, d’autant plus que celle de Bellegarde a récemment stoppé son activité. Pour autant, la MJC se trouve dans la zone du Grand Genève, avec certaines de ses consœurs haut-savoyardes. Il est nécessaire de favoriser la collaboration culturelle entre la MJC et les autres associations culturelles Franco-Valdo-Genevoises.

2. Le « vivre ensemble » : découvrir et partager avec l’autre

Le Vivre Ensemble est une nécessité pour une vie en société. A l’heure de l’individualisme, du communautarisme et du repli sur soi, la MJC entend opposer des valeurs de partage et de découverte :

  • Découvertes culturelles avec les danses du monde ;
  • Echanges et débats avec l’Archipel des mots et des conférences sur des thèmes multiples ;
  • Activités intergénérationnelles devant permettre aux personnes d’âges différents de se côtoyer, de se connaître, de s’épauler et de s’entraider.

Le vivre ensemble c’est aussi permettre, via des cours de Français Langue Étrangère, à des étrangers de découvrir notre langue et de voir ainsi s’ouvrir les portes de notre société.

3. L’éducation : permettre l’épanouissement intellectuel de chacun

Le rôle éducatif que se donne la MJC est multiple : éducation artistique, citoyenne, scientifique…

La MJC souhaite mettre davantage l’accent sur son rôle éducatif en veillant toutefois à ne pas se trouver en concurrence avec les établissements scolaires. La structure même de la MJC doit permettre la mise en place d’activités éducationnelles pour tous les âges mêlant bonne humeur, découverte et apprentissage. Il revient à la MJC d’éveiller la curiosité afin de l’étancher.

L’atelier « Autour des abeilles » animé par une vétérinaire passionnée en est un exemple. L’Archipel des mots et toutes les conférences, soirées philosophiques, littéraires, psychologiques en sont un autre. Enfin, une réflexion est actuellement en cours pour proposer bientôt aux jeunes -mais pas uniquement- des ateliers d’expérimentation scientifique.

L’éducation est aussi citoyenne, écologique… L’étude des abeilles, par exemple, est ainsi un premier pas vers la compréhension des enjeux environnementaux.

4. L’émancipation : donner à tous les moyens d’avancer.

L’émancipation peut être définie comme le processus permettant de passer de l’enfance à l’âge adulte. Ce passage, il est du rôle de la MJC de le préparer et de l’accompagner. La MJC doit aider les jeunes en les responsabilisant, en les accompagnant et en les stimulant, pour devenir des adultes.

La Web Radio, récemment lancée, en est un exemple parfait. Cet outil amène ses utilisateurs à travailler pour en comprendre le fonctionnement et en prendre les commandes. Un important travail est par ailleurs nécessaire à la réalisation du contenu. C’est ainsi toute une démarche de rigueur et de responsabilité qui accompagne le projet de Web Radio.

La MJC entend passer d’une dynamique d’activités à une dynamique de projets dans lesquels les adhérents travailleront avec le soutien des intervenants à la construction des connaissances liées à leur activité. L’émancipation passe par la compréhension. Il est donc nécessaire de favoriser cette compréhension dans toutes les activités de la MJC et les enjeux qui y sont liés.

5. Le sport et bien-être : un esprit sain dans un corps sain

La MJC ne souhaite pas faire concurrence aux associations sportives existantes mais au contraire proposer des activités sportives et bien-être de loisir, c’est-à-dire à la carte et sans esprit de compétition. Ces activités vont du yoga à certaines danses sportives en passant par toute une palette de nouvelles activités (piloxing, …)

6. L’art : les activités artistiques

La MJC a la volonté, au-delà de la découverte et de l’enseignement de l’art, d’encourager la production artistique. Cette production peut prendre des formes variables : sculpture et poterie, dessin et peinture, danse, théâtre… Le point culminant étant le gala de danse de la MJC. A l’instar de ce gala, la MJC souhaite permettre l’expression de toutes les formes artistiques en accompagnant ses adhérents, comme c’est le cas pour le tremplin musiques actuelles.

 

Bien évidemment, aucune des activités de la MJC ne répond qu’à une seule de ces thématiques. Chacune des activités est un panachage des thèmes que la MJC souhaite mettre en avant. Ces thèmes servent avant tout à évaluer l’intérêt de nouvelles activités et leur compatibilité avec nos valeurs et objectifs.

Il revient donc à la MJC de mettre en place une méthodologie permettant de valider toute nouvelle offre d’activité à l’aune de ces thématiques.